crédit immobilier

Comment rembourser son crédit immobilier sans difficulté ?

En cette période d’urgence sanitaire du COVID-19, les emprunteurs peuvent compter sur des mesures de facilitation de paiement de leur crédit immobilier. En effet, étant donné la baisse voire la perte de revenus dont souffre de nombreux ménages, il est nécessaire d’envisager des solutions permettant d’alléger ses charges de remboursement de prêt. Les voici.

Réduire le montant de ses mensualités de prêt

 

En cas de problème financier, un débiteur peut demander à son créancier de faire baisser ses mensualités de prêt. C’est ce qu’on entend par « la modularité du crédit ». Il s’agit d’une éventualité prévue dans un contrat de crédit immobilier. Pour moduler ses mensualités, un emprunteur doit en demander à son organisme de crédit de prolonger son délai de remboursement ou de réduire ses mensualités de prêt. Mais cette option n’est possible que pour les clients qui remboursent leur dette depuis plus de 2 ans. En outre, les augmentations de durée de remboursement sont limitées à 2 ans et les malus de mensualités compris entre 10 % et 30 %. Si la baisse de mensualité demandée par le détenteur de crédit immobilier rallonge sa durée de remboursement de plus de 2 ans, il ne s’agit plus d’une modularité de prêt mais d’une restructuration de prêt.

Reporter ses échéances de paiement de prêt

 

Les emprunteurs peuvent obtenir un report de mensualités jusqu’à 12 mois lorsqu’ils endurent une perte subite de revenus. C’est une clause inscrite dans certains contrats de crédit, indépendamment de cette crise du coronavirus. En fait, si la situation financière d’un client bascule brusquement, il a le droit de demander à sa banque de reporter ses échéances si son contrat de prêt le prévoit. Cette suspension des versements mensuels pendant un certain temps va lui permettre de remettre de l’ordre dans ses finances. Néanmoins, c’est une disposition onéreuse à long terme. En omettant de rembourser son crédit pendant quelques mois, un emprunteur va augmenter la durée de son prêt et payer des intérêts supplémentaires à son prêteur. En outre, le report de paiement n’inclut pas les cotisations d’assurance qui doivent toujours être versées. Ce qui, finalement, fera grimper considérablement le coût total du crédit immobilier.

Renégocier ses conditions de remboursement

 

Si aucune des deux solutions précédemment avancées ne vous convient, il faudra revoir vos modalités de remboursement avec votre conseiller bancaire. Pour vous attirer les faveurs de votre interlocuteur, expliquez-lui votre situation ainsi que la nécessité d’alléger vos charges de remboursement. Il vous proposera différentes mesures pour vous aider à solder vos dettes :

  • souscrire un crédit personnel
  • augmenter le plafond de découvert autorisé
  • , Etc…

En ces temps de crise mondiale, les sociétés de crédit se montrent ouvertes à toutes les propositions qui leur permettent de se faire rembourser les crédits immobiliers qu’elles ont octroyés. Vous pouvez également envisager un rachat de crédit immobilier si le coût de cette opération est inférieur à celui du montant restant dû sur votre emprunt. Un conseil : recherchez les meilleurs taux et faites jouer la concurrence !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *