le crédit à la consommation plus attractifs pour les emprunteurs

Le crédit conso redevient attractif pour les emprunteurs

Le crédit à la consommation est un crédit utilisé pour financer des projets personnels autres qu’immobilier. Cela comprend : les achats de biens et services, le paiement de frais d’études, le financement d’un mariage, la concrétisation d’un programme de voyage, etc. Avec la crise, le marché du crédit conso a connu un ralentissement. Mais actuellement, cette catégorie de crédit recommence à faire fureur auprès des consommateurs. Explications.

Rappel du fonctionnement du crédit à la consommation

Le crédit à la consommation se divise en deux groupes : le crédit personnel et le crédit renouvelable/revolving. Les deux types de crédit sont des emprunts sans justificatif, c’est-à-dire, libres d’utilisation. De ce fait, le détenteur d’un crédit conso peut le dépenser à sa guise pour acheter un voiture, créer une entreprise, acheter un équipement électroménager, etc. En plus, il n’est pas obligé de donner de justificatif de dépense à l’établissement de crédit pour débloquer les fonds. Le crédit personnel est un crédit d’une durée de 3 à 84 mois. Le montant d’un crédit personnel est plafonné à 75 000 € Tandis que le crédit renouvelable est un prêt limité à 21 500 €. Pour ce crédit, la somme empruntée est de nouveau disponible à chaque fois qu’un remboursement est effectué.

Un regain de marché pour les crédits à la consommation

Il est bien connu que le crédit immobilier affiche un succès phénoménal en ce moment, à cause des taux de crédit exceptionnellement bas. Mais le crédit à la consommation se porte tout aussi bien, par exemple, les prêts renouvelables présentaient des taux moyens de 5,3 % en France en fin de l’année 2019.

D’après l’Association française des sociétés financières (ASF), un groupement d’établissements bancaires, le crédit à la consommation a fait une ascension permanente au cours des six dernières années.

Rien que l’année dernière, la souscription de crédit à la consommation a grimpé de 2,5 %.

L’émission de prêt conso a été le plus élevé au cours du troisième et du quatrième trimestre de 2019 avec respectivement + 4,7 % et + 4,1 %, toujours selon les chiffres de l’ASF. En fait, la fin de l’année 2019 a compensé une première moitié d’année plutôt calme pour le marché du crédit conso.  En tout, 43,4 milliards d’euros de crédit à la consommation a été débloqué en France pendant l’année précédente.

Crédit à la consommation : un niveau presque aussi haut qu’en 2008

En se basant sur les chiffres de l’ASF, on peut dire que le prêt est pratiquement sur le point de retrouver sa popularité d’avant-crise, notamment son record historique en septembre 2008. Cette année-là, le total des prêts à la consommation octroyés était égal à 44 milliards d’euros.

Mais la structuration du marché a tout de même changé et n’est pas le même qu’en 2008. Les prêts renouvelables/revolving qui représentent 10,2 milliards d’euros et les prêts auto destinés à l’achat de voitures neuves qui s’élèvent à 9,4 milliards d’euros continuent d’occuper une partie importante du marché des crédits à la consommation. Toutefois, leur croissance est faible : 1,9 % pour le prêt renouvelable et 0,9 % pour le prêt auto.

Les voitures d’occasion et les rénovations immobilières alimentent le marché du crédit conso

L’achat de voiture d’occasion est le principal moteur de la hausse du marché de crédit conso, avec une croissance de 11,5 %, soit 4,8 milliards d’euros sur l’année 2019. A côté, les aménagements immobiliers et les renouvellements des équipements de logement constituent également un tremplin pour le crédit à la consommation. Ils ont évolué de 13,2 %, soit 3,2 milliards d’euros en 2019.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *