BNP Paribas Personal Finance maximise la gestion des demandes de crédit

L’étude des dossiers pour l’obtention d’un crédit définit une tâche complexe et chronophage ? On doit s’assurer que le demandeur est réellement capable de rembourser son prêt, qu’il dispose d’un revenu régulier avec une situation financière stable. À cet effet, tout établissement bancaire se doit de porter une attention particulière à chaque dossier des demandeurs avant de leur donner une réponse. Si l’emprunteur remplit les conditions requises, on peut alors approuver son prêt. Le cas échéant, la banque a le regret de refuser sa demande. Pour sa part, BNP Paribas Personal Finance décide de se fier à l’IA pour simplifier l’étude des dossiers de ses clients emprunteurs.

Économiser du temps en étudiant les dossiers des emprunteurs

On le répète souvent, mais pas assez, l’analyse d’une demande pour l’obtention d’un rachat de crédit est une opération chronophage. Outre le contenu proprement dit du dossier, d’autres données personnelles et bancaires doivent être examinées avant le déblocage d’un prêt. D’autres calculs seront réalisés en vue d’une identification des atouts et des risques que présente le profil du demandeur.

En définitive, l’analyse peut durer de quelques heures à plusieurs heures en fonction des cas. Il faut prendre le temps de bien scruter le dossier au risque de se tromper ou de faire des erreurs inévitables. Or, en raison des nombreux dossiers qui s’accumulent de jour en jour, il est assez difficile de trouver le temps de scruter minutieusement chacun d’entre eux. Chaque minute ne doit pas être gaspillée pour tenir tête à la concurrence.

De plus, plus le délai d’attente est réduit, plus une banque a plus de chance de fidéliser un client en plus. Pour résoudre le problème, divers logiciels ont été créés pour permettre de faciliter l’analyse des données associées à chaque demande de prêt auprès de l’établissement bancaire. Mais pour optimiser la gestion des demandes, la BNP Paribas Personal Finance préfère opter pour l’intelligence artificielle du logiciel « Mondobrain » que la banque utilise depuis le mois d’avril 2017.

L’IA, un outil d’aide à la décision

Depuis plusieurs décennies, le scoring est le seul moyen que ce spécialiste du financement et du rachat de prêt personnel utilise pour mesurer le niveau de solvabilité de ses emprunteurs. Mondobrain lui a permis d’ouvrir de nombreuses possibilités pour l’optimisation de l’usage des données à disposition. À part le fait de prendre, de croiser et de compiler les données personnelles du « dossier client », cet outil permet également d’identifier et d’évaluer les éventuels risques.

Avant d’être proposé sur le marché du financement, l’outil a d’abord été testé à plusieurs reprises auprès de plus d’une trentaine de responsables. Les résultats obtenus ont été concluants et ont permis au pôle crédit de la BNP Paribas de prévoir une extension sur 100 autres agents. Pourvus de fonctionnalités innovantes, Mondobrain aux agents de la banque de recueillir les informations nécessaires concernant le client et de s’assurer de sa capacité de remboursement en seulement quelques minutes. Toutefois, malgré les performances de la machine, c’est à l’agent et à la banque de prendre la décision finale. Le logiciel sert seulement d’appui, et d’outil de vérification.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *