Ce qu’il faut savoir au sujet du livret A

le livret A

Ce qu’il faut savoir au sujet du livret A

Le livret A est une formule d’épargne avec des intérêts exemptés de prélèvements sociaux et d’impôts sur le revenu. Ce genre de placement constitue le dispositif d’emprunt le plus apprécié des contribuables français. Sa distribution est assurée par tous les établissements bancaires de l’hexagone.

Ce produit est de plus en plus répandu. La France comprenait environ 55,8 millions de livrets A appartenant à des personnes physiques à la fin de l’an 2016, soit un taux de détention avoisinant les 83,4 %.

Par ailleurs, il faut noter que tout le monde, mineure ou majeure, a la possibilité d’ouvrir ce type d’épargne. Il convient également de préciser que ce dernier est très similaire au Livret de développement durable. Ses seules différences avec le LDD sont son montant minimum moins important ainsi que son plafond plus élevé.

Pour ce qui est du fonctionnement de ce produit, le principe est simple. Il suffit juste de placer de l’argent et de recevoir des intérêts chaque année. Aussi, cet argent est tout le temps disponible et les versements peuvent s’effectuer n’importe quand.

Historiques du livret A

L’origine du livret A remonte en 1818. C’est, en effet, à cette époque que le produit a vu le jour. En ces temps lointains, le dispositif répondait encore au nom de « livret d’épargne ». C’est n’est que plus tard qu’il fut désigné sous l’appellation « Livret A » afin de lui distinguer des autres livrets.

Initialement, cette formule visait à injecter des capitaux dans la bourse d’État pour combler les lacunes engendrées par les guerres successives de l’ère napoléonienne. Dès sa création, ce type de placement financier suscita l’engouement des contribuables.

En effet, en l’an 1930, environ 100 000 Français en possédaient. En 1940, la moitié de la population de l’hexagone fut séduite par le dispositif. Au début, il n’y avait que La Poste (actuelle Banque Postale) et la Caisse d’Épargne qui vendaient le produit. Depuis 1975, le Crédit Mutuel avait reçu le feu vert pour proposer une offre similaire, à savoir le Livret Bleu.

En outre, la Commission européenne ordonna à la France l’ouverture à la concurrence de la mise en vente du Livret A. De ce fait, à partir de 2009, tous les assureurs et les établissements bancaires implantés sur le sol français ont la possibilité de proposer le Livret A.

Comment ouvrir un livret A

Toute personne physique, sans distinction d’âge, de nationalité, de sexe ou de religion, peut ouvrir un livret A. Toutefois, les enfants qui y placent leur argent ne pourront faire des retraits avant ses 16ans, sauf si leurs représentants légaux ou leurs parents donnent leur accord explicite. Chaque personne physique n’a pas le droit de posséder plusieurs de cette formule d’épargne. D’ailleurs, la vérification si le souscripteur dispose déjà d’un de ces produits est du ressort de la banque. Ceux qui transgressent cette règle seront sanctionnés d’une amende fiscale de l’ordre de 2 % de la somme qui va être versée sur le compte concerné. En outre, il convient de signaler que les opérations de clôture et d’ouverture d’un livret A sont gratuites dans tous les établissements bancaires.

Laisser une réponse

@ 2018 Creditinfo powered by WordPres