Le reste à vivre

Reste à vivre : comment le calculer ?

Si comme un grand nombre de Français vous souhaitez obtenir un prêt immobilier auprès de votre banque pour l’achat de votre futur logement, il est important de connaître certaines notions afin d’évaluer vos capacités d’emprunt. Pour savoir ce qu’est le reste à vivre, et comment le calculer, il est nécessaire de se pencher sur la question, notamment en utilisant une simulation de calcul du reste à vivre.

Le reste à vivre : qu’est-ce que c’est ?

Le reste à vivre

Selon papernest, le reste à vivre est donc la somme qui correspond à ce qu’il vous reste chaque mois, une fois que vous aurez versé votre mensualité pour votre emprunt immobilier. Cette somme correspond au minimum légal pour vos dépenses obligatoires, par exemple :

  • La nourriture ;
  • Les transports ;
  • Les impôts ;
  • L’habillement ;
  • Les loisirs et les sorties ;

Ce reste à vivre dépendra de vos revenus, et est prévu pour vous aider à maintenir une situation financière stable. Heureusement, le calcul du reste à vivre est simple.

Le taux d’endettement

Le taux d’endettement correspond à la somme mensuelle que vous serez amené à verser pour rembourser votre crédit immobilier. Ce taux d’endettement est généralement fixé par les banques à 33 % de votre revenu mensuel. Cette limite de 33 % peut éventuellement être modifiée : c’est là qu’entre en jeu le reste à vivre.

Comment calculer le reste à vivre

Explication

Si votre taux d’endettement est de 33 %, comme expliqué précédemment, votre reste à vivre s’élève alors à 67 %. Selon papernest, pour effectuer le calcul de votre reste à vivre, rien de plus simple : il vous suffit de prendre votre salaire mensuel, et d’en soustraire le taux d’endettement, soit 33 %. La somme restante correspondra alors à votre reste à vivre.

Exemples

Si vous êtes un couple qui gagne 5 000 euros par mois, votre taux d’endettement correspondra à 33 % de cette somme, soit 1 650 euros. Soustrayez alors 1 650 euros à 5 000 euros, et obtenez votre reste à vivre, soit 3 350.

5 000 euros (revenu mensuel) – 1 650 euros (taux d’endettement) = 3 350 euros (reste à vivre)

Pour un célibataire gagnant 1 500 euros par mois, et dont le taux d’endettement est de 33 %, soit 495 euros, le reste à vivre correspondra à une somme de 1 005 euros.

1 500 euros (revenu mensuel) – 495 euros (taux d’endettement) = 1 005 euros (reste à vivre)

À savoir

Sachez donc qu’en fonction de votre revenu, si votre reste à vivre est important, votre taux d’endettement pourra être négocié et revu à la hausse avec votre banque. Votre reste à vivre est donc une bonne base sur laquelle vous pouvez vous appuyer pour obtenir un taux d’endettement plus important. Attention cependant : le reste à vivre comprend un grand nombre de dépenses nécessaires. Il est important de maintenir un reste à vivre suffisant et confortable, même si vous êtes dans une situation très favorable, car il vous faudra être prêt à faire face à toutes les situations.  Pour en savoir plus sur la capacité d’emprunt, cliquez ici.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *